© 2022 Tous droits réservés - Toute reproduction interdite / Photos collection privée Richard Berezosa

Il était écrit sur ce site figé que plus rien ne serait ajouté sauf qu'un imprévu est venu jouer les trouble-fête et m'oblige à rajouter cet encart. Cet imprévu se nomme PUBLIC, un magazine dit " people " associé à un certain France Dimanche, journal bien connu depuis des décennies pour colporter des unes à sensations faites pour nourrir le niveau intellectuel de certain(e)s. Pour ma part, un journal que je ne ferai même pas lire à mon auguste postérieur dans ma cabane au fond du jardin de peur de le contaminer. :-)))

Dans leur article paru le 28/10/2022 à 21 h 32 (jour des 100 ans de l'artiste) sur leur site https://www.public.fr/News/le-rossignol-madrilene-1747384 le magazine PUBLIC consacre un article à Gloria Lasso. Cela partirait d'un bon sentiment si cet article n'était pas composé de nombreuses informations prises dans mon livre intitulé " Gloria Lasso 100 ans, c'est un bel âge pour dire la vérité, toute la vérité ". Il ne peut en être autrement, car Dominique Parravano pour ne pas le nommer, " journaliste" de son métier, terme professionnel que je me permets de mettre entre guillemets tellement la déontologie l'étouffe, s'est trahi par un détail comme il a trahi le droit d'auteur et particulièrement le mien et je vais en apporter la preuve flagrante ! Le détail qui vous a trahi, est d'avoir cité que le père Coscolin est mort en 1940, à l'été comme vous l'avez écrit et non le 20 août comme je l'ai écrit dans mon livre à la page 13 et uniquement dans mon livre, peut-être une histoire à brouiller les pistes de ne pas avoir cité la date exacte ? Ce détail de l'histoire, comme dirait l'autre, n'a jamais été évoqué dans ma biographie sur le site en son temps, ni dans le film. Ce détail était inconnu du grand public jusqu'à la parution de mon livre en juillet 2022. Qu'avez-vous à répondre Monsieur Parravano ? Rien ! Sans doute comme votre directrice de la publication mise devant le fait accompli et qui s'est mûrée dans le silence depuis la réception de mon mail et courrier en recommandé avec accusé de réception... Ne dit-on pas qui ne dit mot consent ! Si je m'en réfère au rapport de KDP Kindle Amazon, vous avez dû vous procurer mon livre le 24 octobre dernier, vous avez reçu mon livre quelques jours à peine avant de pondre dans votre poulailler journalistique votre article, vous avez dû le lire en diagonale et importer les quelques informations soumises en droit d'auteur dans votre article et notamment le détail qui tue aujourd'hui, la mort du père Coscolin. Condoléances M. Parravano !

Vous n'avez pas respecté les mentions obligatoires mises à la dernière page de mon livre qui stipule le droit d'auteur et rappelle les peines encourues. À cet effet, je vous conseille vivement de consulter le Code de la Propriété Intellectuelle (CPI) du 1er juillet 1992 qui regroupe les lois relatives à la propriété intellectuelle, notamment la loi du 11 mars 1957 et celle du 3 juillet 1985. Vous n'avez même pas eu la correction et la déontologie de citer la provenance de vos sources comme moi je l'ai fait dans mon livre.

LE PUBLIC étant toujours muré dans son silence comme sa directrice de la publication, c'est depuis le site de l'artiste que je vais rendre PUBLIC cet état de fait et ce qui m'appartient et devant leur mutisme, j'apporte donc ce jour 05/11/2022 mon droit de réponse PUBLIC à leur silence et leur inaction .

Les éléments décrits ci-dessus ne peuvent provenir que de mes écrits, c'est flagrant, indéniable et incontestable !!! CES INFORMATIONS N'ONT PU ÊTRE TROUVÉES AILLEURS ÉTANT LE SEUL À LES POSSÉDER ET A LES AVOIR MISES PAR ÉCRIT Monsieur le " journaliste " et Mme la directrice de la publication ! Prouvez-moi le contraire !

Cette feuille de papier toilettes s'est permis de s'attribuer mes informations sans mon autorisation, je me passerai donc de la leur pour faire valoir ce que de droit, surtout un droit de réponse PUBLIC et le droit de reprendre ce qui m'appartient ce qui aura le mérite d'être plus incisif qu'un autre courrier recommandé avec accusé de réception, surtout devant un silence qui dure et perdure de la part de leur directrice de la publication qui ne doit pas avoir une once de savoir-vivre ou de conscience professionnelle. Comme le site est figé cet encart le restera également.

Pour écrire que Gloria Lasso a viré au pathétique à la fin de votre article, vous êtes très fort Mr Parravano. On ne sait pas qui est le plus pathétique dans l'histoire, l'artiste, vous, votre directrice de la publication ou votre journal. Les 3 derniers sont plus plausibles.

Bon voyage Mr Parravano et Mme Salomon et n'y revenez JAMAIS pour adapter les paroles de l'une de ses chansons.

04/11/2022 Richard Berezosa

Gloria Lasso, chronique d'une seconde mort annoncéeen ce 28 octobre 2022, jour de son centième anniversaire.
Ce qui était Gloria Lasso Le Site va rester figé dans le temps comme l'artiste est restée figée dans l'oubli.Ce qui était Gloria Lasso le Site... Enfin ! Ce qu'il en reste à présent...


Seuls, les films GLORIA LASSO SA VIE et GLORIA LASSO SU VIDA ainsi que les liens pour se procurer les livres GLORIA LASSO CENT ANS, C'EST UN BEL ÂGE POUR DIRE LA VÉRITÉ, TOUTE LA VÉRITÉ et GLORIA LASSO CIEN AÑOS ES UNA BUENA EDAD PARA DECIR LA VERDAD, TODA LA VERDAD seront sur cette seule et unique page qui servira de page d'accueil, de contact, de mentions légales et de référencement sur le net. À ce propos, pour rester dans le ton de ce qui va suivre, sur la page contact il est annoté que les maisons d'édition musicale ainsi que les maisons de production cinématographique sont priées d'éviter toute demande ou renseignement concernant l'artiste. Aucune réponse ne leur sera apportée. Le site n'étant ni une boîte aux lettres, ni affilié à un quelconque service de distribution de courrier il ne veut surtout pas faire bénéficier de royalties, aussi minimes soient-elles, à certaines personnes comme ce fut le cas par le passé vu les remerciements que j'ai pu avoir en retour. Ces sociétés ou entreprises sont priées de trouver un autre pigeon et d'utiliser un voyageur si possible. Voilà qui a le mérite d'être clair, aussi clair que ce qui suit, car il est impensable pour moi de prendre des gants pour dire le fond de ma pensée. Je vide mon sac comme d'autres personnes m'ont traités du même nom mais en y rajoutant un adjectif peu qualificatif, un peu comme elles.

Une seul onglet supplémentaire est ajoutée pour y mettre les 15 succès qui ont fait sa renommée en son temps car à moyen terme les vidéos sur la chaîne GLORIA LASSSO RBCV YouTube vont sans doute être supprimées car il est impensable pour moi que YT fasse la sourde oreille en refusant toute contestation bien légitime de ma part et en me bloquant après une fausse déclaration en droit d'auteur de la part d'un habitant de Cuernavaca au Mexique que j'appellerais un Cuernavacon... Audiard avait bien raison., ça ose tout !

À compter de ce 28 octobre 2022, plus aucune information de quelque nature que ce soit ne sera mise en ligne sur ce qu'il reste du site initial, plus une seule vidéo, plus une seule photo, plus un seul mot. Tout est dit dans les paragraphes qui suivent.

C'est la conséquence d'une part, du peu de gens qui allaient sur l'ancien site, et d'autre part de la résultante de l'attitude de certaines personnes. La différence notoire entre le présent site et l'ancien sera surtout pour mes finances. Le présent site installé à présent sur sites.google n'est pas payant. Cela me permettra de faire des économies, car depuis les 13 dernières années et plus précisément 2009, année de la création du premier site, aucune des personnes qui ont tenté de me nuire ou de me critiquer, voire les deux, ne se sont proposées de payer à ma place. J'étais bon pour faire le job et en contrepartie pour me remercier ce ne furent que faux-semblants, hypocrisie allant pour certaines d'entre-elles jusqu'aux insultes et il est bien connu que les gros mots sont le vocabulaire des ânes et de ânesses. Et la liste de ces insultes est plus longue que leur niveau intellectuel et c'est peu de le dire. Le site de l'artiste comme il l'a été jusqu'à présent vient de mourir à la veille du jour commémoratif de son centième anniversaire. Tout un symbole en somme, comme la somme que j'ai dépensée depuis 13 ans sans parler du temps incalculable passé à essayer de sauver une artiste insauvable tout comme elle fut insolvable.

Il y avait donc les dernières statistiques qui n'étaient guère encourageantes et puis il y a eu également ces personnes pleines de bonnes intentions qui ne se sont pas gênées d'essayer à me mettre quelques bâtons dans les roues après s'être bien servies de moi. Peine perdue pour elles et je leur rends la monnaie de la pièce et aujourd'hui le résultat est posé noir sur blanc. Treize ans de bons et loyaux services, et en parlant de bon, on ne peut pas en dire autant de tout le monde. Car de bonté envers moi, il n'y en a pas eu ou encore à une certaine époque, mais plus par intérêt qu'autre chose, et de loyauté, je n'en parlerai même pas puisque ces gens-là n'en connaissent même pas le sens, tout comme celui d'avoir un minimum de reconnaissance faute d'avoir un minimum de savoir-vivre. Au printemps 2021, une de ces personnes m'a contacté se prévalant être... Comme si c'était une référence. Elle aussi, s'est bien servie de moi et de mon travail pour en arriver à me faire un enfant dans le dos, en prenant la fuite sans demander son reste et ainsi éviter toute confrontation et les véritables explications qui allaient avec, car me prendre pour un imbécile est une chose, mais pour un malvoyant en est une autre. Sa déplorable attitude se résume à "Courage fuyons" à l'image de l'artiste en 1963.

La commémoration d'un centenaire aura à peine eu le temps d'être célébrée ou plutôt peine à être célébré que le début du suivant sonnera le glas pour l'artiste. Peine à être célébré, car il ne va pas y avoir grand monde qui va se bousculer au portillon de sa mémoire, soyons-en certains. Sans doute à l'image du peu de personnes qui se rendaient les dernièrs temps sur le site. Peu m'importe maintenant si les gens y viennent ou pas, ce n'est plus mon problème, je ne prendrais même pas la peine, ni perdre mon temps d'aller jeter un œil sur les statistiques des visites, cela ne m'intéresse plus, tout comme l'artiste d'ailleurs. Tout à une fin, même une Gloria Lasso. Je vais enfin pouvoir m'occuper de choses plus importantes et non plus d'une artiste en voie de disparition pour ne pas dire en voie d'extinction et pas que de la voix. Comme le nom de domaine vient d'être renouvelé avant que l'ancien site sur Weebly ne soit arrivé à son terme, j'ai, avec six mois d'avance, précipité les choses en fermant le site sur la plateforme Weebly et en ouvrant ce qui sera désormais ce site figé dans le temps, car après réflexion, plutôt que de faire disparaître l'artiste définitivement, je ne vois pas pourquoi les gens ne profiteraient pas de ce qu'était la véritable carrière et vie de Gloria Lasso, à savoir, un film et un livre. Ces deux éléments essentiels sur Gloria Lasso m'ont donné assez de travail pour qu'ils tombent dans l'oubli aussi facilement Et si des gens obtus, aveugles ou qui préfèrent le déni et la légende engendrée par l'artiste elle-même de son vivant, c'est leur problème, pas le mien. j'ai réalisé un film et écrit un livre après d'innombrables recherches et toutes les preuves qui vont avec, le tout accompagné d'un temps incalculable de travail, sans parler d'une perte de temps pour une personne qui ne valait même pas la peine que je m'intéresse à elle. Publier, dépublier il en restera toujours quelque chose... La preuve aujourd'hui. Je suis en paix avec ma conscience, d'autres ne peuvent pas en dire autant.

Médias et maisons d'éditions musicales ont sans nul doute d'autres chats à fouetter et d'autres profits à faire que de rééditer les sempiternelles chansons de l'artiste pour le centenaire de sa naissance, même si c'est toujours un plaisir de l'écouter surtout à l'époque faste où sa voix était des plus belles. Gloria Lasso n'a pas eu la chance d'être bien entourée pendant et après et elle-même a sa part de responsabilité de par ses choix et ses frasques... I nous faudra nous contenter à réécouter 'L'Oubli" et "L'Absent" qui sont deux chansons bien d'actualité aujourd'hui.

Les quelques inédits de 2003 resteront sans aucun doute dans les tiroirs poussiéreux de celui qui se voulait producteur et protecteur de vieilles gloires du passé, ce qui ne sera pas un mal lorsque l'on sait que la belle voix de l'artiste du temps de sa splendeur vocale était devenue méconnaissable pour ne pas dire éraillée et correspondait bien à une voix d'une vieille dame de plus de 80 ans. Nous remercierons donc ce pseudo-producteur de nous épargner l'écorchement de nos oreilles, tout comme d'autres, qui se voudraient être une maison d'édition musicale, de nous infliger commercialement un quelconque coffret comportant toujours les mêmes chansons. La couverture de leur catalogue en ce mois d'octobre anniversaire annonce les 100 ans de John William et d'Yvette Horner. Gloria Lasso est l'oubliée. Preuve en est que la direction artistique de ce livret mensuel qui ressemble plus à une rubrique nécrologique où d'ultimes espérances musicales pour des artistes en mal de véritables maisons de disques n'est pas si artistique que cela et a quelques lacunes dans ce domaine ou une mémoire sélective. Après Eddie Barclay voilà Édit Bâclé... Eddie Barclay était quand même une autre pointure. Cela aura également pour mérite d'avoir évité à leur pseudo-biographe de venir une nouvelle fois copier la biographie de l'artiste sur ce site comme ce fut le cas par le passé. Où il y a de la gêne il y a pas de plaisir, où il y a des sans-gêne il y a Marianne et ses mélodies. Leur slogan "La mémoire de la chanson française" est plus que chancelant et leur mémoire plus que défaillante. Il est vrai que les inédits de 1970 dont les bandes originales sont en ma possession auraient été du plus bel effet mais ils ne sont ni à céder et encore moins à vendre. La vénalité n'est pas mon fort même si certaines personnes affirmeront haut et fort histoire de m'enfoncer encore plus que j'ai écrit un livre pour l'argent. Si elles connaissaient la marge qui m'est attribuée, elles tomberaient de haut comme elles sont tombées de haut lors du visionnage du film. Avec leur esprit étroit, elles ne se souviennent même pas que le visionnage du film est gratuit, quant au livre, il faut bien payer l'impression, l'édition et les taxes qui vont avec. Rien n'est gratuit en ce bas monde excepté la méchanceté et la bêtise humaine.


À son décès, le deuil médiatico-musical a été vite expédié en deux temps trois mouvements. La piètre image qu'elle a bien voulu laisser d'elle dans l'esprit de beaucoup de gens était plus celle de ses frasques et ses fameux faux mariages que de sa carrière, même une carrière en dents de scie les dernières décennies. L'artiste est elle-même responsable de cette image qui lui collera à la peau malgré un film et un livre qui sont venus démentir 6 mariages sur 7 et un tout autre parcours de vie qu'elle a bien voulu se forger dans ses livres et les autres...


17 ans se seront écoulés depuis sa disparition et malgré un site pour essayer de la maintenir en vie des personnes auront eu raison de ma patience et seront responsables de sa seconde mort. Oui, vous en serez les premiers responsables bien avant les statistiques. Ces personnes ne pourront que s'en prendre qu'à elles-mêmes et elles penseront plus souvent au site et en l'occurrence à moi, que moi à elles. Que les sceptiques sur mon film et mes écrits restent dans la fosse portant le même nom, à une lettre près, je me moque bien de ce qu'ils peuvent dire ou penser. Je ne suis pas formaté pour la langue de bois et j'ai encore une certaine franchise et honnêteté intellectuelle que d'autres peuvent m'envier.


Pour ma part, j'ai ma conscience pour moi, d'autres ne peuvent pas en dire autant. Que personne ne vienne à présent verser une seule larme de crocodile, elles n'ont que ce qu'elles méritent et j'irai jusqu'à affirmer que l'artiste comme je la connais à présent, elle aussi. J'ai payé de ma personne et de mes deniers, je ne dois rien à quiconque et j'ai fermé l'ancien site la tête haute. Certaines personnes n'ont pas fait un seul petit millième de ce que j'ai accompli. Alors, leurs avis et critiques ont autant d'importance pour moi que mes premières couches y compris ce qu'elles contenaient. On est jamais sali que par la boue, pour rester poli, ce qui aura le mérite de rejoindre l'histoire lointaine de mes premières couches et de ce qu'elles contenaient.


Souvenez-vous, un site très intéressant et très instructif sur sa discographie complète était en ligne et lui était dédié, il a baissé le rideau en 2020 et maintenant, c'est au tour de celui-ci de fermer les yeux après les avoir ouverts, mais cela ne date pas d'hier de les avoir ouverts, mais ma patience à des limites et à force de tirer sur la corde elle se casse comme dit l'adage et le résultat est bien là aujourd'hui. N'étant pas l'ange gardien de Gloria Lasso sur cette terre, j'ai bien des choses plus importantes et intéressantes à faire que de continuer à entretenir la mémoire d'une disparue en voie de disparition, car il faut être réaliste.


Au fil du temps, beaucoup de ses admirateurs de l'époque de sa « Gloria » sont devenus eux aussi des étrangers au paradis, de fait il reste peu de monde pour se souvenir d'elle et sur son site les chiffres ont parlé, alors à quoi bon à présent essayer de sauver ce qui ne peut l'être, un peu comme une âme perdue qui devra passer par le purgatoire et peut-être y rester pour l'éternité. Et puis Gloria Lasso était déjà démodée avant l'heure, on ne va pas se voiler la face. Au début des années 60, pendant que sa pseudo-rivale s'adonnait et s'adaptait aux nouvelles modes, Gloria Lasso restait figée dans son répertoire comme sur scène, Gloria Lasso c'est une époque révolue qui appartient au passé et au siècle passé, le présent pour elle ne se conjuguant plus depuis longtemps.


A charge pour ces personnes de perpétrer sa mémoire si elles en sont seulement capables, mais avec leurs moyens car comme pour tous les gens qui s'y essayeront avec la fermeture de l'ancien site, la moindre tentative de réutilisier un quelconque document mis en ligne sur issues des anciens sites y compris depuis ses débuts, sera immédiatement suivi d'effet car l'intégralité des documents publiés y compris films, vidéos, textes et autres ont toujours étés déposés en droit d'auteur et comme le nom de domaine apposé sur tous les documents qu'ils soient écrits, photographiques ou télévisuels restera ma propriété pendant encore de très nombreuses années et il va de soi que déjà s'approprier le nom de domaine que certains pensaient devenir libre sera mission impossible car il ne sera pas disponible de sitôt. Alors si la tentation est grande de se dire « Je vais utiliser... » La sentence ne se fera pas attendre et tout sera fait dans les règles des lois comme le site a été fait dans les règles de l'art, surtout l'art d'essayer de faire survivre une artiste, mais peine perdue, perdues comme certaines personnes qui auront voulu jouer avec moi et qui en fait auront tout perdu et le seul site qui existait, avec. Ce n'est pas un hasard si les documents et photos comportent un watermark. On m'a toujours appris qu'il valait mieux prévenir que guérir, alors les gens ne pourront pas dire qu'ils n'ont pas été prévenus. Pour seul exemple, dernièrement, un individu s'était permis dans une de ses vidéos d'utiliser une photo du site en la recadrant de telle sorte que l'empreinte du site soit invisible, cela ne m'a pas empêché de reconnaître la photo puisque seul le site la possédait, il s'en est suivi une plainte en bonne et due forme auprès du support et sa vidéo a été supprimée.

Il en est de même pour les sans-gêne qui se sont crus malins de s'approprier mon travail en leur nom ou même de le partager. Il est trop facile de s'approprier le travail d'autrui sans en demander la moindre autorisation, alors avis aux amateurs...

Un petit mot sur le Cuernavacon pour ne pas dire le mexicain que je traduirais par mec si con qui ne mérite pas d'autre appellation tellement il se croit propriétaire de tout ce qui concerne Gloria Lasso et notamment ce qui m'appartient. Après avoir essuyé quelques plaintes de ma part pour violation des droits d'auteur, il s'est mis dans sa petite cervelle, de s'approprier des images de la télévision suisse de 1960, histoire de se venger. Fausse déclaration et usurpation de droits d'auteur, la plaisanterie lui a coûtée cher et la RTS propriétaire des droits est venue s'en mêler. En prime il ose m'envoyer un mail en me traitant de chacal et d'ingrat, lui qui ressemble à un in...gras double ! Gras double à la mexicaine bien entendu ! Il a tout compris ce "sombre héros", je me fais de l'argent sur le dos de Gloria Lasso et ce que je dis sur elle c'est de la m.... dit-il avec toute la finesse qui le caractérise et il termine en disant que Dieu me pardonne... Croyant ! Mais pas pratiquant et surtout ne pratiquant pas le droit d'auteur mais les fausses déclarations. La corruption a encore de beaux jours devant elle dans ce pays. Tiens ! Cela me donne envie de fredonner... Mec Si Con ! Mec Siiiiii Con ! Sous ta haine qui chante, le temps paraît trop court, pour goûter à l'horreur de tes mots doux... Mec Si Con ! Mec Siiiiiii Con ! Ah ! Mais c'est vrai ce monsieur se dit "journaliste" lui aussi, décidemment que ce soit en France ou au Mexique cette profession comporte bien des défaillances, surtout intellectuelles.


Ne voyez aucune rancœur dans mes propos, car de rancœur, il n'y a pas, mais simplement un dégoût profond sur la nature humaine de certaines personnes qui sauront se reconnaître au travers de ces lignes, je dis, j'espère, car j'ai de gros doutes sur leurs capacités à différencier le blanc du noir comme le bien du mal.


Ces 13 ans m'auront appris le meilleur comme Claude Guillemin, Gérard Fueri et Maurice Robert, comme le pire qui devrait s'écrire au pluriel et plus particulièrement au féminin pluriel.


Un film et un livre resteront comme deux traces indélébiles qui traverseront le temps et que nul ne pourra effacer. Il faut bien éventuellement finir en beauté et tirer le feu d'artifice final. Curieux centenaire de sa naissance, un siècle s'achève, mais un autre débutera sans son véritable et ancien site et donc sans elle. Le monde et la toile continueront de tourner sans Gloria Lasso, personne n'étant indispensable, seule sa voix tournera sur quelques électrophones dans quelques coins de la planète, histoire de rappeler aux nostalgiques une époque révolue comme d'autres se souviendront qu'elle avait un site qui lui aussi, à force de craquements persistants, a fini par tomber en panne et sera devenu irréparable. Et puis le site ne servira plus de tremplin à d'éventuelles royalties touchées par on ne sait qui ou de boîte aux lettres comme ce fut le cas deux fois par le passé, pour des promotions filmées avec la voix de l'artiste car l'adage provençal "Fai de ben a Bertrand , te lo rendrà en cagant" s'est bien vérifié par la suite en guise de remerciements. Les miens de remerciements se résument en une seule page pour un site à présent.


Certaines personnes diront que c'est un désastre d'avoir fermé un tel site si complet et ils auront raison, mais il ne faut pas s'adresser à moi, mais bien aux véritables responsables de ce cataclysme. Je ne regrette pas de m'y être investi pendant toutes ces années, je regrette simplement que certaines personnes aient croisé mon chemin. J'aurais pu dire croiser ma route, mais comme un chemin est bien plus petit qu'une route, cela leur donne l'importance qu'elles méritent. Celles et ceux qui auront croisé ma route auront bien plus d'importance à mes yeux. Ce sera ma façon de les remercier pour tout le « bien » qu'elles m'ont fait, l'artiste en fera les frais qui s'ajouteront à ses dettes laissées et moi des économies puisque personne ne m'a jamais demandé combien la petite plaisanterie m'avait coûté en 15 ans. De ce côté-là, ces personnes savent faire preuve de discrétion.


Le seul point positif dans tout cela est que sa véritable date de naissance a pu être mise sur sa fiche Wikipédia. À force de persévérance et avec l'aide d'une personne très consciensieuse de la BNF qui m'a aguillée vers les institutions espagnoles, le nécessaire a ét fait. Gloria Lasso n'a plus de site en état de marche et d'actualités mais au moins je serais arrivé à mes fins après tant et tant d'obstacles à surmonter.


Je terminerai cette entrée en matière qui pourrait s'apparenter plus à un plat de résistance surtout envers certaines personnes, qu'en ayant choisi un nom de scène en rapport avec les westerns ma petite prose pourrait se rapporter à un règlement de comptes à OK Corral et comme je l'ai si bien écris en terminant mon livre " la GLORIA fut éphémère " et elle fut prise au piège à son propre " LASSO ", et en ce qui concerne le site certaines personnes se seront prises à leur propre piège.


Le légat pontifical Arnaud Amaury aurait prononcé en 1209 lors la croisade contre les Albigeois, la phrase suivante "... Dieu reconnaîtra les siens".

Pour rester dans le domaine religieux et en tant qu'Albigeois, je répondrais à mes détracteurs.... LA MESSE EST DITE !


Bon voyage pour certains et ne reviens jamais pour d'autres... Le meilleur pour certains et le pire pour d'autres...


​Richard Berezosa

​​​



ET MAINTENANT PLACE AU SPECTACLE... ENFIN, ce qu'il en reste et qui sera appelé...

L'ESSENTIEL de GLORIA LASSO...

et c'est bien là le principal.





Plus de 300 vidéos, sa véritable biographie et sa discographie complète vous attendent sur la chaîne YouTube GLORIA LASSO RBCV Créations Vidéos en cliquant sur le logo de la chaîne situé à droite de ce texte.
UN FILM DEUX VERSIONS
​GLORIA LASSO SA VIE / GLORIA LASSO SU VIDA

UN FILM DEUX VERSIONS


​GLORIA LASSO SA VIE / GLORIA LASSO SU VIDA


Information

Les films «Gloria Lasso, Sa Vie» et "Gloria Lasso, Su Vida" ont été modifiés définitivement dans leurs versions originales en y soustrayant volontairement l'existence de certaines personnes tout comme ces mêmes personnes ont été soustraites de la biographie de l'artiste. Pour qu'il y ait aucune ambiguïté dans l'esprit de certains, aucune demande en ce sens de quiconque n'a été formulée, cette décision n'appartient qu'au dirigeant du site et auteur-réalisateur du film documentaire.

La différence entre les versions originales de juillet 2021 et celles-ci, enregistrées en droits d'auteurs le 11 juin 2022 et mise en ligne le même jour, est la disparition pure et simple de certaines personnes qui auraient jalonnées la vie et la carrière de l'artiste car ces personnes sont devenues inexistantes et sans aucune valeur nominative, historique ou visuelle aux yeux de l'auteur- réalisateur du film. Il a été rajouté les lieux où se trouvait Rosa Coscolin après son départ de Vilafranca Del Penedès avec sa famille à l'âge de 10 ans en 1932. (Faits corroborés par l'article "La voz de Ejea De Los Caballeros et ses témoignages, article paru en mars 2006 et écrit par Daniel Blasco) ainsi qu'un passage radiophonique datant de 1959, où de la bouche même de l'artiste elle confirme à sa situation de femme biigamIe ainsi qu'un document télévisuel prouvant sa façon de s'approprier ce qui appartient à autrui et qui vient corroborer une fois de plus son pêché mignon qu'étaient le mensonge et l'affabulation.Le reste de l'histoire de la vie et de la carrière de l'artiste n'a en aucun cas été modifié. Par ailleurs la qualité du film en a été améliorée. Et enfin, la dédicace de fin de film a été changée et ce film est dédié à Claude Guillemin, qui lui, a bien sa place dans ce film-documentaire.

Il est rappelé que Monsieur Richard Berezosa est libre de réaliser un film documentaire sur la vie de l'artiste sans être attentatoire à ce qui pourrait être considéré et apparenté à de « la vie privée » dans certains passages par certaines personnes dans la mesure ou Mme Rosa, Vicenta, Montserrat Coscolin Figueras dite Gloria Lasso a dévoilée elle-même cette même part de « vie privée » publiquement mais à sa manière et ceci dans ses livres, nombreux médias tels que radios, journaux et passages télévisuels et ceci à d'innombrables et incalculables reprises. Le film ne fait que rétablir la vérité et est basé sur des faits réels, vérifiés et corroborés par des documents écrits officiels, radiophoniques, télévisueles ou de la presse écrite.

​ La vérité et la liberté d'expression qui se rapportent au film documentaire sont encore un droit essentiel dans ce pays.


LE FILM en version française GLORIA LASSO Sa Vie


LE FILM en version espagnole GLORIA LASSO Su Vida


​UN LIVRE DEUX VERSIONS

Ouvrage paru début juillet commémorant le 100° anniversaire de sa naissance puisque l'éditrice des livres précédemment publiés a préféré les retirer de la vente après seulement quelques semaines d'existence et sans même avoir eu l'élégance de demander son avis à l'auteur réel des livres et co-auteur nommé dans les ouvrages.

Le co-auteur des livres s'est trouvé mis devant le fait accompli et il ne se posera même pas la question de savoir si cette personne a préféré son intérêt personnel à celui des lecteurs, connaissant la réponse. "Courage Fuyons" doit être sa devise à l'image de la fuite en avant de la chanteuse 60 ans plus tôt. La génétique et l'égoïsme qui vont avec y sont sans aucun doute pour quelque chose.

Ayant constaté cette dépublication arbitraire le 29 mai 2022 pour être précis, au mois de juin 2022 j'ai pris la décision d'écrire mon propre livre relatant la vie et la carrière de l'artiste au plus près de la réalité des faits, ​faits qui sont corroborés par des documents écrits (officiels ou non), radiophoniques ou télévisuels, en reprenant quelques passages des ouvrages dépubliés puisque en étant réellement l'auteur (preuves à l'appui) je suis libre d'utiliser mon propre travail sans l'aval de cette personne et faire comme elle, surtout ne pas lui demander son accord et encore moins son avis car elle n'a aucun droit de regard sur mon travail, ni sur le reste d'ailleurs. Cette personne n'avait eu comme activité que d'apposer son nom aux livres, c'est dire le travail fastidieux qu'elle avait eu à faire... Son autre travail a été de défaire le mien en dépubliant ces mêmes livres sans mon consentement.

Sa biographie, sa discographie complète et 30 photos inédites ont été rajoutées dans cet ouvrage de 238 pages pour le livre en français et de 232 pages pour la version espagnole ainsi qu'un texte commémoratif comportant 100 chansons issues du répertoire de l'artiste.

Il est rappelé que Monsieur Richard Berezosa est libre d'écrire un livre biographique sur la vie de l'artiste sans être attentatoire à ce qui pourrait être considéré et apparenté à de « la vie privée » dans certains passages par certaines personnes dans la mesure ou Mme Rosa, Vicenta, Montserrat Coscolin Figueras dite Gloria Lasso a dévoilée elle-même cette même part de « vie privée » publiquement mais à sa manière et ceci dans ses livres, nombreux médias tels que radios, journaux et passages télévisuels et ceci à d'innombrables et incalculables reprises. Le livre ne fait que rétablir la vérité et est basé par d'innombrables recherches et sur des faits réels, vérifiés et corroborés par des documents écrits officiels, radiophoniques, télévisueles ou de la presse écrite.

La vérité et la liberté d'expression sont encore un droit essentiel dans ce pays.


Les différents liens des plateformes Amazon pour se procurer le livre en édition française :
Amazon.com : https://www.amazon.com/dp/B0BJMRTLK3Amazon.france : https://www.amazon.fr/dp/B0BJMRTLK3Amazon.espagne : https://www.amazon.es/dp/B0BJMRTLK3Amazon italie : https://www.amazon.it/dp/B0BJMRTLK3Amazon Deutch : https://www.amazon.de/dp/B0BJMRTLK3

Les différents liens des plateformes Amazon pour se procurer le livre en édition espagnole :Amazon.com : https://www.amazon.com/dp/B0BJN7FJQ2Amazon.france : https://www.amazon.fr/dp/B0BJN7FJQ2Amazon.espagne : https://www.amazon.es/dp/B0BJN7FJQ2​Amazon italie : https://www.amazon.it/dp/B0BJN7FJQ2Amazon Deutch : https://www.amazon.de/dp/B0BJN7FJQ2
FacebookYouTubeTwitter